Le déroulement d’une partie

deroulement

Le déroulement d’une partie

CIT’IN CRISE permet à idéalement 11 personnes réparties en deux équipes et aidées par 3 animateurs de gérer une crise inondation sur le territoire fictif de la commune de « Fassalo » pendant 2 heures. La première équipe « cellule de crise municipale » (CCM) a pour mission de gérer l’inondation et met en œuvre des mesures de sauvegarde sur la commune dont elle a la responsabilité. La deuxième équipe « histoire » simule le monde extérieur de la cellule de crise municipale et exécute le scénario. Ces deux équipes sont positionnées dans deux espaces séparés. Elles communiquent entre elles via divers moyens de communication (téléphone, talkies walkies, réseau social) et autour d’un espace partagé : le tableau de bord (décrit plus loin).

deroule-partie

Une simulation va s’étaler sur deux heures découpée en trois temps :

  1. Le briefing (45 minutes)
  2. La simulation (60 minutes)
  3. Le débriefing (15 minutes)
Dans la version du simulateur pour les élèves du CM2 à la 5ème, un diplôme est remis à chaque participant pour valoriser leur implication.

 

Les animateurs présentent les objectifs de CIT’IN CRISE et le territoire de la commune fictive « Fassalo » (contexte hydrologique, géographique, enjeux…). Après avoir procédé à la distribution au hasard des rôles, ils vont décrire à chaque équipe l’espace et le matériel de jeu. Ensuite, les deux équipes sont réunies et un médiateur scientifique leur explique comment se matérialise la prise de décision.

Il s’agit du temps de jeu effectif. Pendant cette étape, l’équipe histoire diffuse à l’équipe municipale de gestion de crise les différents messages scénaristiques. Les équipes interagissent alors ensemble à l’aide des moyens de communication (téléphones, talkies-walkies, Twitterlike) et du tableau de bord. L’équipe municipale de gestion de crise va devoir coopérer pour mettre en place une stratégie d’anticipation de la crue du Rhône et de ses affluents, et demander la réalisation d’actions de sauvegarde. L’équipe histoire va devoir vérifier la disponibilité des moyens, engager les actions et notifier à l’équipe municipale la réalisation de celles-ci. L’équipe municipale de gestion de crise doit également compléter la carte numérique interactive.

À l’issue de la simulation, tous les participants se regroupent et un temps leur est laissé pour qu’ils puissent s’exprimer sur l’expérience qu’ils ont vécue. Puis un animateur revient sur le déroulé global de la simulation (en employant la carte numérique interactive), avant de mettre en exergue les caractéristiques globales d’une crise (pression, stress, prise de décision, dans des conditions difficiles, importance de l’information…). Il présente à nouveau les acteurs principaux et les dispositifs impliqués dans la gestion d’une crise communale inondation. Pour finir, la place du citoyen dans ce cadre ainsi que les bons comportements à adopter lors d’une crise réelle sont rappelés. Un flyer (et un diplôme pour les enfants)  décrivant ces comportements est remis aux participants.